Habillage sous toiture

Le dessous de toit, créer une harmonie parfaite entre les menuiseries d’une habitation, un bardage et la sous toiture

Le dessous de toit se présente par exemple : en bois (lambris, planche de coffrage) : résistant aux UV, possibilité de le peindre de la couleur désirée, en harmonie avec le reste de l’habitat. En PVC: résistant, longue durée de vie, très léger, pose facilitée, difficilement inflammable, résistant aux chocs, tous coloris. Un débord de toit habillé donne un aspect plus esthétique et permet également de limiter les déperditions de chaleur dans les greniers. Une couche d’isolation peut par ailleurs être posée sous le cache-moineaux. Le dessous de toit peut être posé perpendiculairement au mur, ou de façon parallèle. La pose des dessous de toit se fait sur une pièce de bois, directement sur un chevron de la charpente ou sur un tasseau ou une planche rajoutés

Les étapes de pose du dessous de toit en PVC sont réduites grâce aux nouvelles techniques de mise en place: fixation du tasseau sur la maçonnerie. Fixation du profilé de bordure contre la maçonnerie. Fixation du bandeau aux extrémités des chevrons, vérifier le niveau de l’alignement. Coupe des profilés de remplissage en laissant un jeu

Ce jeu assure la dilatation des profilés. Fixation côté languette à l’aide de pointes, de clips ou de vis inoxydables. Les retours sont faciles à réaliser à l’aide d’un profilé de jonction. Les planchettes se posent perpendiculairement à la façade. Une grille équipée d’une moustiquaire empêchant le passage d’insectes tout en permettant une ventilation optimale de la sous-face peut être installée, elle se pose par clips. L’encastrement de spots répondant à la norme actuelle peut également être prévu lors du montage

Succès grandissant des HPV

Les écrans traditionnels non-respirants rendent indispensable l’aménagement d’une lame d’air ventilée en sous-face de la sous-toiture. Cette famille de produits fait aujourd’hui les frais des nombreux avantages des membranes respirantes, les écrans HPV (soit « Hautement Perméable à la Vapeur d’eau »), qui sont beaucoup plus efficaces en termes de confort et de performance thermique

Parfaitement étanches à l’eau, ils permettent une mise en œuvre au contact direct de l’isolant thermique. Qui plus est, pour une même épaisseur d’isolant, un écran HPV permet, grâce à la suppression de la lame d’air, d’économiser 2 cm d’espace habitable supplémentaire, soit près de 1 m2 au sol pour une maison de 120 m2

Grâce à tous ces atouts, ils sont très fortement recommandés par les maîtres d’ouvrage et font l’objet d’une application systématique sur les chantiers

Enfin, bien qu’ils n’aient pas été rendus obligatoires par le législateur, ils constituent aujourd’hui un marché mature