Nettoyage toiture

De nombreux dispositifs permettent de venir à bout des mousses, lichens et algues incrustés sur les toits et les façades

Déclinés sous le générique “d’anti-mousse”, ces produits sont compatibles avec tous les types de couvertures : ardoises, fibres-ciment, tuiles terre cuite, tuiles béton, bardeaux bitumineux (shingles). Sont adaptés à tous les supports et finitions utilisés en façade : crépis, enduits, peintures, pierres, briques de parement, bois. Ces produits doivent être pulvérisés sur un support sec, et sans aucun rinçage. Les végétaux et les micro-organismes sont détruits en quelques jours, puis progressivement éliminés par la pluie et le vent. Cet effet curatif se double d’une action préventive, qui aide à retarder l’apparition ultérieure de nouvelles mousses et lichens

Etablir un pré diagnostic des désordres constatés, pour la toiture comme pour les façades : mousses épaisses, corps gras, lichens rouges, noirs de pollution. Pour les corps gras et les noirs de pollution, utilisez en priorité des produits de nettoyage comme un nettoyant toitures et/ou un nettoyant murs et façades

Gratter et brosser les mousses épaisses, ce qui permettra ensuite à l’anti-mousse de bien pénétrer. Il ne suffit pas d’imbiber les mousses restées en place, mais de permettre au produit d’être en contact direct avec le matériau qui constitué la couverture : tuiles, ardoises (IL EST UTILE DE VOUS RAPPELER DE VOUS SECURISER POUR CES TRAVAUX)

Pour obtenir une application régulière, la pulvérisation du produit doit se faire de bas en haut. Adaptez une lance télescopique à votre pulvérisateur. Cet accessoire est utile en toiture pour éviter de marcher sur les tuiles, et en façade pour éviter de devoir mettre en œuvre un échafaudage ou de prendre le risque de travailler à l’échelle. Si vous récupérez les eaux de pluie, ayez à l’esprit de détourner les gouttières pendant l’application du produit anti-mousse et les jours qui suivent, votre eau risquant d’être polluée, même pour de simples besoins d’arrosage

Appliquez l’anti-mousse sur un support sec, par une journée sans vent, et en ayant vérifié qu’il n’y a pas de risque de pluie sous 24 heures. Une “fenêtre” météo favorable d’au moins 36 heures est idéale

Le premier rôle de l’anti-mousse est curatif. Sous son effet, les mousses se décomposent, les végétaux sont progressivement éliminés, grâce à l’action de la pluie et du vent. Du fait de l’ajout d’additifs, le produit anti-mousse est également préventif, il retarde la réapparition ultérieure des micro-organismes

L’anti-mousse doit avoir un pH neutre. De ce fait, il n’est pas corrosif vis-à-vis des matériaux et ne contient pas de chlore, par exemple l’eau de Javel